Persévérer dans la prière - Luc 2,22-40 

Le texte de l’Évangile de ce matin nous invite à la rencontre de deux personnes très discrètes. Comme beaucoup de rencontres avec Jésus, cela se passe en quelques mots et on ne reparlera plus d’eux. Syméon et Anne rencontrent Jésus, et on ne les revoit plus dans le reste des Évangiles. Ça ne veut pas dire que ce qui s’est passé était sans importance. C’est même le contraire. La rencontre avec Jésus a tellement changé leur vie qu’il n’y a plus besoin d’en dire plus… le silence seul est là pour méditer sur ce qui a été partagé entre Jésus et eux. Tous deux ont passé leur vie entière en prière à attendre et espérer l’accomplissement des promesses de Dieu : la venue du Sauveur.

Ce texte nous encourage premièrement à persévérer dans la prière, à persévérer dans la durée. La patience dans la prière sert à élargir notre cœur suffisamment pour que nous puissions accueillir le cadeau que Dieu a prévu pour nous. Il nous invite deuxièmement à venir les mains vides devant Dieu lorsque nous prions. C’est les mains vides que Syméon s’est avancé pour recevoir et accueillir Jésus. Il est en reparti le cœur remplit de la joie de cette rencontre. La troisième chose que ce texte rappelle, c’est que Jésus ne vient pas en fonction du nombre de personnes présentes, mais de leur désir de l’accueillir et de l’ouverture de leur cœur. Ce texte nous encourage à nous impliquer dans la prière personnelle et communautaire. Nous sommes peut-être peu nombreux dans nos communautés, mais Jésus vient à notre rencontre aujourd’hui encore si nous lui ouvrons de l’espace dans nos vies.

Soyons revêtus de la patience et de la persévérance d’Anne et Syméon. Soyons revêtus de l’Esprit Saint pour qu’il nous conduise, comme Syméon à reconnaître Jésus dans sa simplicité. Sachons nous avancer dans la prière les mains vides pour accueillir le Christ Jésus afin qu’il remplisse nos cœurs et nos vies de sa douce présence.

(Ludovic Papaux, pasteur)