Enfants de Dieu

Nous sommes enfants de Dieu. C’est une belle affirmation de foi qui se fonde dans les textes bibliques. On le dit lors des baptêmes et on l’apprend au catéchisme. Mais qu’est-ce que cela veut dire concrètement ?

La première chose à rappeler c’est que notre propre baptême trouve sa source avant tout dans celui du Christ. Et notre statut d’enfant de Dieu également se fonde sur le lien entre le Père et le Fils, Jésus Christ. Au moment du baptême le Père a dit à Jésus : « Tu es mon Fils bien-aimé. » Lors de notre baptême, cette même parole nous est dite à nous aussi, nous faisant ainsi devenir enfants adoptifs de Dieu.

Mais un enfant adoptif a exactement les mêmes droits qu’un fils biologique. Ainsi par le baptême nous sommes enfants de Dieu et cohéritiers avec le Christ. Cela signifie que toutes les promesses du Christ sont aussi pour nous et qu’il nous invite à partager son règne et sa gloire.

Les enfants observent leurs parents, ils imitent leurs parents et se comportent comme eux. Dès lors nous avons à ressembler à notre Père céleste. « Soyez saints, car je suis saint dit l’Éternel ». Nous sommes appelés à regarder à Dieu et à calquer nos vies et nos manières d’être sur Lui. C’est parce que Dieu est lui-même saint, que nous pouvons avancer vers la sainteté.

C’est parce qu’il est aimant, patient, bon, humble, doux… et toutes les qualités qu’on connait à Dieu, que nous sommes nous-même appelés à vivre l’amour, la patience, la bonté, l’humilité, la douceur, etc.

« Tu es mon Fils bien aimé » : chez Marc, le Père adresse cette phrase à Jésus. Il ne s’adresse pas à la foule, ni à Jean Baptiste. Il parle directement à Jésus pour lui révéler cette déclaration d’amour, d’une extrême intimité. C’est je crois le signe qu’être enfant de Dieu cela se découvre et se nourrit dans une intimité avec Dieu. 

C’est une déclaration forte, mais on ne la mesure, la découvre et la vit que dans le cœur à cœur avec Dieu. 

Le Père, le Fils et l’Esprit Saint présents sur les bords du Jourdain comme lors de notre propre baptême, comme à chaque baptême que nous célébrons.

C’est à vivre plus qu’à décrire,

A laisser se déployer dans la relation avec Dieu plus qu’à théoriser,

A contempler plus qu’à prêcher.

 (Ludovic Papaux)

 

Les versets de la semaine

 

 

« Vous tous, qui avez été baptisés en Christ, vous avez revêtu le Christ.»                                                                                             (Galates 3,27)

                                                                                                                           

« Il nous a sauvés par le bain de la nouvelle naissance et du renouvellement procédant de l’Esprit Saint.»  (Tite 3,5)                                                                                

 

La citation de la semaine

« Le baptême, c’est la goutte d’eau qui fait déborder la vie. » 
(Alain Zannini)

 

La prière de la semaine 

Ton baptême, Seigneur, est sceau d’alliance : qu’il nous rende libres.

Ton baptême, Seigneur, est don du Souffle : qu’il nous fasse naître.

Ton baptême, Seigneur, est flamme de feu : qu’il nous brûle d’amour.

Ton baptême, Seigneur, est vêtement d’eau : qu’il nous purifie.

Ton baptême, Seigneur, est nouvelle naissance : qu’il ouvre nos cœurs.

Ton baptême, Seigneur, est source de pardon : qu’il nous ressuscite.

Sur les paumes de tes mains, nos vies sont gravées et ton nom contient tous nos noms. 

(Marc Faessler, Livre de Prières 365 jours, p.231)