1 Corinthiens 1.2- en communion de foi 

            L’apôtre Paul fait de l’œcuménisme…. J’apprécie les salutations qui ouvrent pratiquement chacune de ses lettres. Il pose ainsi un fondement : quelle que soit la communauté, elle ne vit pas pour elle et en elle-même ; elle fait partie de l’Église universelle dispersée à travers le monde. Chaque communauté réunie au nom de Jésus-Christ, est en communion avec celle qui est à côté d’elle et en communion au-delà de ses frontières nationales ou linguistiques. Tout à l’heure lorsque nous réciterons la prière du « Notre Père » nous saurons que d’autres chrétiens, des hommes et des femmes feront la même chose à l’autre bout du monde. Ainsi Paul fait de l’œcuménisme : la foi en Jésus-Christ nous unit les uns avec les autres quels que soient notre race, nos origines, nos traditions, notre langue,… Ce qui peut être une évidence, doit être également vécue dans l’église locale. C’est le sens d’un culte missionnaire où nous faisons état et prenons connaissance d’une autre situation locale, avec des chrétiens vivant d’autres réalités et confrontés à d’autres problématiques. 

            Pour ceux qui ont eu le privilège voyager et de le faire dans un cadre d’échanges d’Églises, on connaît l’importance d’adresser les salutations et les prières de l’Église que l’on représente. Nous pouvons ensuite être reconnaissants que d’autres communautés incluent nos propres communautés dans leurs prières parce qu’elles ont eu la possibilité et le privilège de mettre sur un visage, un témoignage, une foi, une personne. N’oublions pas cette grande communauté à laquelle nous appartenons et qui un jour sera rassemblée autour de Jésus-Christ dans le royaume, ces communautés venant des quatre coins de l’horizon, de l’Est et de l’Ouest, du Nord et du Sud. Puissions-nous toujours prendre conscience et être fortifiés et encouragés par ces frères et sœurs au loin qui ont le même souci, la même préoccupation de l’Église universelle. Et s’ils ne l’ont pas, ils sont dans la même situation de devoir lerappeler et d’en parler. D’où l’importance des échanges et des collaborations, d’où l’intérêt de la mission en 2021. (Didier Meyer)

                             Textes du jour : 1 Corinthiens 1.1-3-  Galates 3.26-29 – Luc 10.25-37

 

Les versets de la semaine 

  • « De la part de Paul, qui par la volonté de Dieu a été appelé apôtre de Jésus-Christ (…). A l’Église de Dieu qui est à Corinthe, à ceux qui là-bas sont appelés à vivre pour Dieu et qui lui appartiennent par la foi en Jésus-Christ et à tous ceux qui font appel au nom de notre Seigneur Jésus-Christ, leur Seigner et le nôtre. Que Dieu notre Père et le Seigneur Jésus-Christ vous accordent la grâce et la paix.»

      (1 Corinthiens 1.1-3)

  •  « Il n’y a plus ni Juif, ni Grec, ni esclave, ni libre, il n’y a plus ni homme, ni femme ; car vous tous êtes un en Jésus-Christ. » 

    (Galates 3.28)

La citation de la semaine

L’apôtre Paul a voulu édifier des communautés dans lesquelles dès le début, Juifs et Grecs, esclaves et hommes libres, pauvres et riches, pourraient célébrer le culte ensemble, apprendre à s’aimer les uns les autres et à affronter les difficultés dues à la diversité de leurs milieux (sociaux, culturels, religieux et économiques). Cette exigence est liée à l’essence même de l’Église. »  (David Bosch in Dynamique de la mission chrétienne 1995, p.624)

 

La Prière de la Semaine 

Père céleste ! Nous sommes issus des peuples que tu as créés nombreux et divers, et qui vivent en ta présence.

Tu rassembles ton Église en leur sein ; avec ses nombreuses voix, ses projets et ses espoirs. Au sein de ton Eglise,nous aussi cherchons un lieu où t'apporter nos louanges et nos actions de grâce, nos prières et nos intercessions. 

Nous te prions, aide-nous à te rester fidèles dans la foi, selon la mesure de ce que nous comprenons. Nous venons de multiples Eglises et paroisses pour que tu nous unisses en une seule et grande communauté́.
            Aide-nous à confesser ensemble que tu es le Seigneur du ciel et de la terre, de la vie et de la mort, de nos actes et de nos silences.

 Que ta Parole remplisse l'espace de nos cœurs et semé en nous les fruits de la miséricorde et de la justice. Nous l'espérons en nous confiant à ton Saint-Esprit. Amen. 

 

(Extrait du recueil « La diversité́ des Eglises est sujet de notre joie