Les croyants de tous temps comme ceux de la Bible se sont posé la question, qui est Dieu finalement, à quoi peut-il ressembler ? La question aussi a été formulée à Jésus, mais qui es-tu ? Les réponses données ne sont pas satisfaisantes. Ces dernières nous sollicitent à chercher les réponses afin de nous approcher le plus près possible de la vérité. 

Les humains ont quelque chose qu’ils ont toujours appliquer dans l’humanité : faire des catégories, ranger et classer, compartimenter. On aime mettre les humains dans des cases. Pour savoir qui était Dieu, l’opération était identique : Dieu est cela, Dieu est ceci, alors qu’il est tout à la fois. Difficile de classer Dieu comme cela l’est aussi pour un humain. Approchons-nous donc de Dieu par quelques exemples de rencontres bibliques. 

Dieu s’approche d’Abraham. Il le choisit pour le faire père d’une grande nation. Abraham n’est pas sûr d’avoir compris à cause de son âge avancé. Il va être le sujet de l’alliance que Dieu veut faire avec l’humanité. Cet honneur, Abraham sait le reconnaître et édifie un autel, premier signe visible de la rencontre de l’homme avec Dieu. Moïse voudra voir Dieu ; sa demande ne peut être exaucée. Mais Moïse peut savoir ce que Dieu veut pour lui et le peuple : respecter les commandements et traduire ces derniers dans le quotidien de la vie. 

Quand le peuple s’établit, un roi a l’idée de construire un temple ; on pense tenir Dieu. Mais les prophètes avertissent : Dieu ne peut se confiner dans un lieu si beau soit-il ; il se manifeste dans le cœur des hommes (Esaïe 58). L’apôtre Paul dira aussi que les humains sont le temple du Saint-Esprit, le lieu où Dieu agit et se manifeste. On peut connaître Dieu enfin dans les rapports fraternels que nous entretenons les uns avec les autres, dans un corps où chaque membre a sa fonction et est indispensable à l’équilibre général.

 Et puis, il y a cette démarche suggérée par le psaume 73 : s’approcher de Dieu est comme un bien, une recherche constante de la quête du divin, pour entrer dans la maison de Dieu et y trouver un refuge. S’approcher de Dieu, c’est aussi parfaire sa connaissance non pour être Dieu, mais pour faire de nous des témoins, des relais, de ce formidable bonheur d’être auprès de Dieu, de pouvoir raconter ses œuvres et de faire de nous son peuple.Essayer de se rapprocher de Dieu, c’est prendre la bonne voie, celle qui me laisse sur un droit chemin, où je ne peux ni me perdre, ni m’égarer.      (Didier Meyer)

Textes du jour : Genèse 12.1-3.6-8 – 1 Corinthiens 12.12-27 – Jean 6.41-51