Dimanche des Rameaux
« Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur »
(Mc 11,9)


Sois en grande joie, fille de Sion ! Sois dans l’allégresse et l’exultation, Eglise de Dieu ! Car voici ton Roi qui vient à toi ; voici ton Epoux qui vient, assis sur un ânon comme sur un trône ! Allons en toute hâte au-devant de lui pour contempler sa gloire. Voici le salut du monde : Dieu vient vers la croix. Nous aussi, les peuples, crions aujourd’hui avec le peuple : « Hosanna au Fils de David, sauve-nous dans les hauteurs, ô Dieu ! »  O nouveauté et merveille étrange ! Hier, le Christ relevait Lazare d’entre les morts ; aujourd’hui, il court à la mort. Hier, il donnait la vie à un autre, lui qui est la vie ; aujourd’hui, le donateur de vie va à la mort. Hier, il déliait Lazare de ses liens ; aujourd’hui, il tend les mains à ceux qui veulent le ligoter. Hier, il arrachait un homme aux ténèbres ; aujourd’hui, pour les hommes, il s’enfonce dans les ténèbres et l’ombre de la mort. La seule Béthanie était alors dans l’admiration ; mais ici, c’est jour de fête pour toute l’Eglise. Elle célèbre la fête des fêtes, car elle reçoit au milieu d’elle le Roi des êtres incorporels, qui est tout à la fois son roi et son époux.Fais la fête, Eglise du Christ ! Mène la danse, non en figure ni de façon matérielle, mais fais la fête en esprit et dans ton cœur. Car pour toi, je m’écrie avec Paul d’une voix sainte et forte : « Les choses anciennes ont disparu, voici que tout est nouveau ». Oui, réjouis-toi dans le Seigneur, troupeau du Christ ! Un prophète, regardant vers le roi s’écrie : « Voici l’agneau de Dieu qui enlève le péché du monde ». Un autre annonce à son sujet : « Voici un homme et un Dieu, tout ensemble : son nom est Orient ». Et David, regardant vers le Christ issu de sa race selon la chair, dit « Le Seigneur est Dieu ; il nous est apparu ». O jour de fête admirable par sa nouveauté, surprenant et étonnant :
Les enfants acclament le Christ comme Dieu, et les prêtres le maudissent.
Les enfants l’adorent, et les docteurs méprisants le calomnient
Les enfants crient « Hosanna ! », et les Hébreux vocifèrent « Crucifie-le ! »
Les uns se rassemblent autour du Christ avec des palmes, les autres se jettent sur lui avec des épées. Ceux-ci coupent des rameaux, ceux-là préparent une croix. Ceux-ci jettent à terre leurs vêtements, ceux-là se préparent à tirer au sort ceux du Christ. Ceux-ci offrent leur louange et ceux-là du vinaigre.
Voilà le sens de la fête d’aujourd’hui, de la venue du Seigneur, de l’entrée du Roi des rois en Sion.     
(Epiphane de Salamine, 315-403)

Textes du jour : 
Zacharie 9, 9-10 / Marc 11, 1-10