Dimanche 25 avril 2021

« Je suis le bon berger, le bon berger donne sa vie pour ses brebis »  (Jean 10,11)


 

Pour son travail, le berger a besoin d’un outil dont nous parle le psaume 23 : la houlette. 
Le berger conduit : la houlette peut servir de bâton de marche durant les longs kilomètres que le berger parcourt pour mener ses brebis vers les bons pâturages. Avec son bâton il s’appuie, teste la stabilité du terrain, écarte les ronces pour préparer le passage de son troupeau. Le berger marche devant son troupeau. Il montre la direction, il sait où se trouve les meilleurs pâturages, il connait aussi les lieux dangereux à éviter. Les brebis suivent leur berger parce qu’elles savent qu’il les mène vers un bel endroit où elles auront tout ce qu’il leur faut. Jésus dit je connais mes brebis et mes brebis me connaissent. Et c’est vrai… les brebis connaissent la voix de leur berger. Elles répondent à sa voix, et pas à la voix des autres qu’elles ne connaissent pas. Apprenons-nous aussi à reconnaitre la voix du Seigneur, puis marchons à sa suite. Il nous conduira dans les bons pâturages spirituels : là où nous pourrons nous régaler de tous les dons que Dieu a en réserve pour chacun et chacune d’entre nous. 
Le berger veille : une fois arrivé au pâturage les brebis sont paisibles… Mais ce n’est pas le cas du berger. Il reste vigilant, posé sur son bâton pour veiller. Pendant les nuits, il reste en éveille pour s’assurer que rien n’arrive à son troupeau. Le Christ aussi veille. Il veille sur nous durant les nuits que nous traversons, quand la nuit du doute nous menace, quand nous nous éloignons et risquons de nous perdre. 
Le berger rattrape : La houlette, avec sa forme recourbée à une fonction très précise.Celle de rattraper une bête par la patte.  La houlette est symbole de protection. Le berger rattrape la brebis qui s’égare. Il l’empêche de tomber, il la ramène en sécurité. La brebis ne se rend pas forcément compte que c’est pour son bien. Souvent elle se débat et cherche à échapper au berger. Dieu aussi parfois à besoin d’utiliser la houlette pour nous saisir, pour nous rattraper. On a tendance dans la vie spirituelle a nous éloigner et à risquer de tomber dans un ravin. Dieu nous saisit alors, et au besoin avec fermeté pour que nous ne périssions pas. 
Le berger protège : De l’autre côté de la houlette, il y a le bâton. Non pas pour frapper les brebis, mais pour les protéger du loup. Le bâton sert au berger pour défendre ses brebis contre les attaques des prédateurs. Le texte biblique dit que le mercenaire s’enfuit quand vient le loup. Il n’a aucun souci pour les brebis. Le berger quant à lui va risquer sa vie. Il va combattre le loup avec son bâton pour protéger ses brebis, au péril de sa vie. Le Christ aussi a donné sa vie, il a combattu le loup qui représente le mal, et il a donné sa vie sur la croix pour sauver ses brebis que nous sommes. Il a été jusque-là par amour. C’est pourquoi Dieu l’a ressuscité d’entre les morts. Et Jésus vivant pour toujours peut amener toutes les brebis à la bergerie.

Textes du jour : Psaume 23 / Jérémie 23, 1-4 / Jean 10, 11-18