Dimanche 8 août 2021
"Bethleem"


 

Lors que Samuel s’est rendu à Bethléem, David n’était même pas invité à participer au sacrifice et à la fête qui va avec. David personne ne le considère, personne ne pense à lui, personne ne se soucie de lui. C’est un gamin ! C’est un petit berger, tout juste bon à garder les moutons. Son propre père ne pense même pas à le faire venir. Pour son propre père, que David puisse devenir roi ne lui traverse même pas l’esprit. Parce que selon les critères politiques, sociaux, humains en somme, David est bien le dernier à avoir le profil pour devenir roi. Un roi à l’époque c’est un chef de guerre, il doit être un guerrier, en imposer par sa stature et son charisme. Mais David n’a pas le bon CV pour prétendre au poste. Il n’est pas qualifié ! Et pourtant… ce ne sont pas les critères de Dieu. Dieu ne regarde pas comme les hommes : les hommes regardent l’apparence, mais le Seigneur regarde le cœur. » Les critères du monde ne sont pas les mêmes que Dieu.

Le grand défi pour nous c’est d’apprendre à nous mettre à l’écoute de Dieu pour qu’il nous donne son regard sur les choses, qu’il nous apprenne à considérer et juger non selon les apparences mais en regardant au cœur. David n’était vraiment pas le plus qualifié pour devenir roi. Cela tombe bien : Dieu n’appelle pas des gens qualifiés, il qualifie ceux qu’il appelle. Peut-être qu’il t’arrive de douter de tes capacités. Peut-être que par moment tu ne te sens pas à la hauteur des exigences des gens. Peut-être que tu trouves les autres, plus forts, plus beaux, plus talentueux.

Peut-être que tu ne penses pas être assez croyant, assez saint pour servir Dieu. Peut-être que tu te dis que les autres sont meilleurs. Eh bien rappelle-toi : David, personne n’a même songé à l’inviter. David n’avait aucune qualification en apparences. Et pourtant c’est lui que Dieu a choisi. Dieu ne regarde pas les apparences mais regarde le cœur. Qu’est-ce que Dieu a vu dans le cœur de David ? Le texte biblique ne le dit pas. Peut-être que Dieu a vu simplement un cœur avec de la place pour lui. Un cœur suffisamment humble, sans fierté d’apparence. Dieu a qualifié David.

Le verset 3 conclut : L’Esprit du Seigneur s’empara de David à partir de ce jour-là. Le cœur de David a reçu l’Esprit Saint. Et c’est cet Esprit Saint qui a fait de ce petit gamin qui conduisait les moutons, un grand roi qui a conduit le peuple d’Israël. La Bonne nouvelle c’est que cette promesse est pour nous aussi. L’Esprit Saint nous est donné à nous aussi pour que nous puissions répondre à l’appel de Dieu et nous mettre à son service. 

Notre CV spirituel, c’est Dieu qui le prépare, c’est entre ses mains.

Textes du jour : 1 Samuel 16, 1-13 / Jean 7, 37-43