Comme un homme que sa mère console, ainsi moi, je vous consolerai, dit le Seigneur (Esaïe 66.13). Je pense à ce verset lisant les premiers versets d'Esaïe 40: "Consolez, consolez, mon peuple..." Avec tendresse et nostalgie, je me vois enlacer les bras de maman ou poser ma tête sur ses genoux. Maintenant, plus rien ne peut m'arriver...En jetant un regard sur cette année, dans quel état est-ce que je me trouve? Découragé, perdu ou commençant déjà à me relever parce que je sais, qu'entre les mains de Dieu je n'ai plus rien à craindre. Le Seigneur auquel nous croyons, est aussi un Dieu Consolateur. (DM)
 
Chant à méditer:
Prends ma main dans la tienne, et qu'en tout lieu, ta droite me soutienne...
 
Prions:
Ô Dieu, tu es là, quand nous nous croyons seuls; Ô Dieu, tu nous entends, quand rien ne nous répond; Ô Dieu, tu nous aimes, quand tout nous abandonne. Amen. (Prière de St-Augustin)
Bonne journée et prenez soin de vous.