J'en ai plein la tête...Quand les soucis nous accablent, nos vies sont très vite dérangées et bouleversées. Dans l'Évangile de Matthieu (11.25-30), Jésus nous propose de venir à lui et de porter avec lui nos fardeaux. Une feuille de papier est légère dit un proverbe chinois, portée à deux elle est encore plus légère. Alors aujourd'hui déposons nos peurs, nos soucis, nos inquiétudes. Tout ne s'effacera pas d'un coup. Mais, je ne suis plus seul à porter. (DM)
Chant à méditer:
Vous qui ployez sous le fardeau, vous qui cherchez le vrai repos, ne craignez pas pour votre corps, ne craignez pas devant la mort, levez les yeux vers le Seigneur, criez vers lui de tout votre coeur. (Cantique Alléluia 48-10)
Commentaire:
L'évangile du jour nous donne envie de nous réfugier dans les bras de celui qui se présente comme doux et humble de coeur. Dans quelques jours nous accueillerons le Tout-Puissant sous les traits d'un nouveau-né, vulnérable. En se faisant l'un de nous, Dieu nous autorise à nous conduire avec lui avec la familiarité des tout-petits. (Soeur Bénédicte, cistercienne, in: Prions en Eglise n°408/2020, p.68)
Bonne journée et prenez soin de vous.