Aujourd'hui 6 janvier, nous lisons sur nos calendriers "Epiphanie", c'est un jour de fête, férié dans certains pays comme en Italie par exemple. Dans les paroisses, l'Epiphanie a été célébrée avec anticipation, le dimanche 3.
C'est un jour dont se souviendront les personnages présentés sur la scène de l'Evangile de Matthieu (2.1-12).
Certains arrivent jusqu'à Jésus et s'agenouillent devant lui; d'autres se tiennent à distance, voire s'en méfient. D'autres encore paraissent indifférents.
Commençons par les indifférents. Pour moi, sans aucun doute, les maîtres des Ecritures, scribes, pharisiens, docteurs. Ils connaissent les Ecritures, donnent l'information nécessaire à Hérode et aux mages, mais ne montrent aucun sentiment. Attribuons cela à la peur de se voir réprimander par Hérode. Et puis, il y a Hérode, troublé, inquiet, il croit son pouvoir menacé par un enfant, roi prêt au massacre des innocents, qui dans ce triste but, s'enquiert des Ecritures. Rien de sincère que du profit personnel. Et puis les mages, humbles chercheurs de vérité et de sens, attentifs aux signes, curieux de savoir.
Alors qui sommes-nous aujourd'hui? Des indifférents, des calculateurs ou de simples chercheurs de Dieu? (Didier Meyer)
 
Prions:
Seigneur Jésus, nous te remercions, tu te laisses trouver par ceux qui te cherchent sérieusement. Tu es entré dans ce monde pour le sauver, mets et faire agir ta force en nous, libère-nous de toute peur et indifférence, et dispose nos coeurs à ta parole, à ton message. Amen.
Bonne fête de l'Epiphanie et prenez soin de vous.