On oublie toujours les hommes et les femmes de l'ombre. Ceux et celles qui par une parole, un geste ou une action ont donné une impulsion salvatrice. Sans eux, la nouvelle ne serait jamais arrivée, sans eux la situation n'aurait pu se débloquer. Une jeune esclave sauvera la vie de Naaman le Syrien en lui donnant par l'intermédiaire de son épouse, une information capitale: "Oh! si mon maître allait chez les prophète qui est à Samarie, celui-ci le débarrasserait de sa lèpre!" (2 Rois 5.3). Le prophète dont elle parlait, c'est Élisée. Naaman fera le chemin et sera guéri. Dans l'extrait, plus aucune mention de la jeune esclave, ni un remerciement de Naaman. Sans elle, pourtant, pas d'espoir de guérison. Elle a fait ce qu'elle avait à faire en restant dans son rang. Faire ce que nous avons à faire, en toute simplicité. (Didier Meyer)
 
Prions:
Seigneur, donne-nous de faire ce que nous avons à faire, sans calcul, sans orgueil. Nous te remercions pour toutes ces aides et conseils que tu as mis sur notre chemin, des personnes qui du jour au lendemain, n'apparaissent plus dans notre vie mais oh combien utiles et précieuses. Que ces personnes de l'ombre puissent être dans ta lumière. Amen.
Bonne journée et prenez soin de vous.