On peut écrire des kilomètres de textes, de thèses, de rapports, de bilans, d'expertises,... Mais si je n'ai pas l'amour, je ne suis rien. C'est le constat que fait l'apôtre Paul en 1 Corinthiens 13 et il place l'amour au dessus de la foi et de l'espérance (1 Corinthiens 13.13). Notre vie de tous les jours ne se compte pas en chiffres ou en pouvoir, elle se mesure dans la capacité que nous avons, pour aimer notre prochain. Quand j'ai commencé mon ministère, un collègue qui se reconnaîtra s'il me lit, m'a dit cela: "la base de notre ministère c'est d'aimer les gens". J'ai toujours retenu cette phrase, aimer les gens. Cela signifie être bienveillant avec eux, en excusant tout, en croyant tout, en espérant tout, en supportant tout (1 Corinthiens 13.7). J'espère pouvoir poursuivre mon ministère en n'oubliant jamais d'aimer les gens. Et pour vous, qu'est ce qui fait vivre en premier lieu votre foi, votre engagement? (Didier Meyer)
 
Prions avec les paroles du cantique:
Seigneur, accorde-moi d'aimer, que ton Esprit m'y pousse. En moi je trouve un coeur fermé, dont la vaine pitié s'émousse. Toi qui connais mes désirs, tous mes secrets, toutes mes fautes, rendras-tu mon même assez haute pour cet amour qui doit l'emplir? (Alléluia 46-02.1)