« D’abord la bouffe, ensuite la morale » a écrit Berthold Brecht, auteur allemand. Il signifie par là que le monde ne se pose pas trop de questions quand il s’agit de s’enrichir. Si aujourd’hui nous sommes parfois pris dans le « politiquement correct » ou le « religieusement correct », difficile de faire entendre et de faire comprendre la moralité. « C’est pour détruire les œuvres du diable, que le Fils de Dieu est apparu » (1 Jean 3.8). Jésus est venu pour détruire la spirale du « tant pis pour la morale tant que cela me rapporte ». Jésus offre une alternative qui place l’amour du prochain au centre. Ne fais ce que tu ne veux pas qu’on te fasse, voilà un début de règle de vie. (Didier Meyer)
 
Prions :
Père céleste, accorde-nous de faire mourir nos mauvais désirs, sans complaisance pour nous-mêmes ; donne-nous la force de résister à la tentation et de suivre le chemin étroit qui mène àa la vie, par Jésus-Christ, notre Seigneur. Amen.