On peut être riche avec rien et pauvre avec tout. Je commence avec cette affirmation pour introduire le texte suivant : « Que le frère pauvre se réjouisse de ce que Dieu l’élève et le frère riche de ce que Dieu l’abaisse » (Jacques 1.10). La richesse pour moi ne se définit pas par l’état du compte en banque et l’abondance des biens. Même quand je n’avais pas grand-chose, je ne me suis jamais considéré comme pauvre ou démuni. J’avais en ma possession quelque chose qui me comblait de toute chose. J’avais Dieu à mes côtés et cela vaut bien toutes les richesses matérielles. Jacques nous rappelle comment Dieu mesure chacun d’entre nous. A la fin, tout sera remis en ordre. N’oublions pas dont nous venons et où nous allons…la poussière retourne à la poussière, la cendre à la cendre… (Didier Meyer)
Prions :
Seigneur notre Dieu, je te remercie pour tout ce que tu m’offres dans ma vie et tout ce qui m’enrichit ; les grandes comme les petites choses de mon quotidien. Amen.
Bonne journée et prenez soin de vous.