26 février
Parfois il vaut mieux ne pas crier son bonheur car la jalousie a le sommeil léger. Voilà une phase qui pourrait s’appliquer à notre texte du jour (1 Samuel 18.1-16). On pourrait intituler aussi ce texte : comment casser une amitié à cause de la jalousie ? Saül est jaloux de son propre fils qui se soumet à David (v.4). Jonathan aime David et veut faire de lui son ami pour la vie. Saül est jaloux de la réussite de David, de ses succès et de l’estime qu’il suscite auprès du peuple (v.6-7) et de son propre fils. L’amour propre de Saül est atteint. Tout près de lui et même dans son entourage, la personne de David est partout ! Il est à ce point blessé qu’il projette de tuer David mais Dieu le préserve par deux fois. Ce texte nous fait réfléchir sur les méfaits de la jalousie et jusqu’où l’être humain est prêt à aller pour casser la personne et ses relations. A l’époque on réglait les contentieux par des méthodes radicales du style meurtre ; aujourd’hui cela se nomme du harcèlement moral moins visible certes mais bien efficace pour casser des êtres humains et pour casser des relations. Saül voulut isoler David ; il n’a pas réussi. Si nous sommes victimes nous-mêmes de ces tentatives d’isolement, sachons que Dieu nous protège comme jadis il a gardé David. (Didier Meyer)
Prions :
Seigneur, pardonne à tous et celles qui sont aux prises avec la jalousie. Viens casser en eux toute tentative mauvaise. Préserve-nous, nous-même de tout excès en la matière. Fais-nous revenir constamment vers toi et compter sur ta seule présence. Amen.
Bonne journée et prenez soin de vous