03 mars
Le kenyan Henry Wanyoike a été victime en 1995 d’une attaque cérébrale. Il est devenu aveugle. Il avait 21 ans. Il participe aux épreuves paraolympiques et il est engagé sur les 5000, 10000, semi-marathon. Comment peut-il s’orienter ? Comment peut-il être un champion ? La réponse est dans le bracelet qu’il porte et avec lequel il est relié avec Joseph Kibunya qui court avec lui et qui lui donne les indications. Henry dit de lui : « Joseph sont mes yeux, il me décrit tout ce qu’il voit pour moi. » Henry a totale confiance en son accompagnateur. Cela nous fait penser au roi Ezéchias, qui met toute sa confiance en Dieu et à qui tout (ou presque) réussit : « Dieu fut avec Ezéchias, qui réussit dans toutes ses entreprises » (2 Rois 18.7). Pouvons-nous comme Henry, comme Ezéchias, placer une confiance totale en Jésus-Christ ? Que Dieu lui-même nous porte et soit nos yeux. (Didier Meyer)
 
Prions : Seigneur, conduis mes pas par ta parole. Sois et reste mon protecteur. Amen.