06 mars
Faute avouée est à demi pardonnée. Mais avec Jésus, le salut conquis et le pardon obtenu est total. « Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner et, pour nous purifier de toute iniquité » (1 Jean 1.9).
Le 20 février 2010, Margot Kässmann a été arrêtée au volant de sa voiture, avec 1,54 grammes d’alcool dans son sang. Margot était évêque de l’Eglise protestante de Hanovre et a milité pour des sanctions dures et exemplaires à l’égard des personnes conduisant en état d’ébriété. Très vite elle a déclaré : « Je suis effarée d'avoir commis une erreur aussi grave. Je sais à quel point l'alcool au volant, est dangereux et irresponsable. J'assumerai évidemment les conséquences ». Elle a démissionné de tous ces mandats. Elle a tiré les conséquences logiques de ses actes ; elle mérite ainsi le respect pour avoir assumé ses actes. Aujourd’hui encore elle est une personne très influente et très écoutée dans le monde protestant. Assumer ses actes quand on a fait une faute, sachant que Jésus pardonne à celui, à celle qui se reconnaît pécheur. (Didier Meyer)
 
Prions :
Seigneur, puisque ce jour ne s’écoulera pas sans que nous t’offensions de plusieurs manières, veuille déjà ensevelir nos fautes dans ta miséricorde, par Jésus-Christ, ton Fils, notre Seigneur. Amen.