07 mars
Quand j’ai passé mon permis de conduire il y a maintenant 35 ans, j’ai retenu entre autres une chose : « Il faut regarder la route ». Si vous regardez à droite et à gauche, si vous téléphonez en conduisant (malheureusement trop de gens ont encore cette fâcheuse habitude), si vous laissez détourner votre attention, vous perdez la direction et sortez de la trajectoire. C’est le sens de la parole de Jésus : « quiconque met la main à la charrue et regarde en arrière, n’est pas fait pour le Royaume de Dieu » (Luc 9.62). Lorsque nous décidons de suivre Jésus et que nous nous posons la question, si cet engagement en vaut la peine, alors vaut mieux ne pas engager le chemin avec lui. Jésus nous demande de ne pas le perdre de vue, de peur de dévier son chemin et d’atterrir dans un fossé. « Je tourne constamment les yeux vers le Seigneur » (Psaume 25.15). Voilà un exercice pour aujourd’hui. (Didier Meyer)
 
Prions avec le cantique :
Tournez les yeux vers le Seigneur et rayonnez de joie, chantez son nom de tout votre cœur, il est votre Sauveur, c’est lui votre Seigneur. J’ai cherché le Seigneur et il m’a écouté, il m’a guéri de mes peurs, et sans fin je louerai. Ceux qui cherchent le Seigneur ne seront privés de rien, s’ils lui ouvrent leur cœur, ils seront comblés de biens. (AEC 153, 1 et 3)