09 mars
Est-ce qu’un chrétien a-t-il le droit d’être fatigué : c’est le thème que j’avais abordé lors d’une semaine spirituelle. Je me suis appuyé sur ce texte de 1 Rois 19.1-8. Le prophète est arrivé au bout de ce qu’il pouvait donner…il ressent une immense lassitude. A peine sorti vainqueur de la confrontation avec Jezabel et ses idoles, il est arrivé au point de rupture. Aujourd’hui on parlerait de « burn-out », ce sentiment de travailler beaucoup et en vain, et surtout de ne pas entendre ou voir un quelconque résultat, un moindre mot de reconnaissance. On pourrait parler des heures de cette problématique…Je voudrais avoir une pensée aujourd’hui pour tous les collègues connus ou inconnus, pour des amis également, qui passent par cette phase de grande fatigue. Qu’ils puissent dans ce brouillard, reconnaître comment Dieu parle, et s’armer de temps et de patience. (Didier Meyer)
 
Je termine avec cette réflexion de Anselm Grun :
Soyez celui que vous êtes réellement !
Henri-Frédéric Amiel a su dire avec des mots simples, comment nous pouvons nous mettre en accord avec nous- mêmes :« Apprends à être celui que tu es. Et apprends avec sérénité à renoncer à tout ce qui n'est pas toi ».
---
Ce n’est pas simple de se contenter uniquement de ce qu’on est : j’aimerais tant être tel que celle-ci ou celui-là ! J’aimerai avoir l’intelligence de l’une et le succès de l’autre. Mais alors je poursuivrais toujours la chance sans jamais l’attraper. Le seul chemin vers mon accord interne est le renoncement à tout ce qui ne correspond pas à mon être véritable. Je ne devrais pas me soucier de ce qui ne correspond pas à ma nature. Il suffit que je sois totalement celui que je suis vraiment.
 
Prenez soin de votre bien-être et bonne journée.