15 mars
« Quand les montagnes s’éloigneraient, quand les collines chancelleraient, mon amour ne s’éloignera pas de toi et mon alliance de paix ne chancellera point », dit l’Eternel, qui a compassion de toi (Esaïe 54.10). Ce fut le verset de confirmation de ma maman. C’est probablement le vôtre…Au milieu des crises, au milieu de toutes les circonstances et les aléas de la vie, une chose reste et demeure : l’amour de Dieu. Les montagnes qui bougent, les avalanches de problèmes et de préoccupations qui menacent de nous engloutir, les collines qui perdent pied, toute cette apocalypse qui pourrait tout détruire. Voilà une énumération des problèmes auxquels nous pourrions être confrontés. Et pourtant Dieu est là, nous tendant inlassablement et fidèlement sa main. (Didier Meyer)
Prions :
Seigneur Dieu et Père de notre Seigneur Jésus-Christ, tu nous demandes de nous réjouir de ton amour mille fois plus fort que ta colère et que la mort. Fais que nous ayons de la joie à faire partie de ton Eglise. Rends cette joie à ceux qui l’ont perdue, à ceux qui sont découragés par leurs faiblesses ou par le peu de chaleur qu’ils rencontrent. Amen. (Georges Bronnenkant)