28 mars Rameaux
Pour la Semaine Sainte, nous allons nous intéresser au rôle et à la place des femmes dans ces moments marqués de triomphes et de revers.
Le récit de la mort de Jésus se clôture par la mention des femmes présentes au pied de la croix : « parmi elles, …beaucoup d’autres femmes qui étaient aussi montées avec lui à Jérusalem » (Marc 15.41). Des foules assistant aux miracles et aux enseignements de Jésus, et l’accueillant triomphant avec des acclamations lors de l’entrée à Jérusalem, il ne restait pas grand monde à Golgotha. Sauf les femmes, dernières accompagnatrices et suiveuses de Jésus, qui ne l’ont pas laissé seul face à la souffrance.
Marc reconnaît et mentionne cette présence fidèle. Pour elles, ce chemin n’était pas facile à suivre. Le triomphe, puis la haine et la moquerie et pour finir le chemin de la souffrance vers le Golgotha. Avec lui et pour lui, elles ont traversé la « Via Crucis » et la « Via Dolorosa », la croix et la douleur. Elles ont vu un roi acclamé, un accusé et un condamné. Il fallait le faire…accompagner et faire le même chemin, par amour et par fidélité pour leur Seigneur. Quel exemple, quelle foi, quel amour. Qu’aurais-je fait à leur place ? (Didier Meyer)
Béni sois-tu pour Jésus qui vient au cœur de nos vies habiller nos lassitudes de sa tendresse. Béni sois-tu pour ton Fils dont le nom ouvre un sillon d’espérance dans la terre de nos hivers ! (Francine Carillo)