14 avril
« Ceux qui comptent sur le Seigneur renouvellent leur force ; ils prennent leur envol comme les aigles. » (Esaïe 40.31). Ce verset nous amène à parler d’un oiseau d’une grâce incroyable, l’aigle. Faisant son nid sur les hauteurs, lorsqu’il apprend à voler à ses petits, il les lâche dans le vide et se positionne sous leurs premiers battements. Ils pourront se reposer sur ses ailes en cas de vertige ou de fatigue. L’image reprise par le prophète invite au courage et à la persévérance. Esaïe nous invite à ne pas se décourager, à oser, et il nous renvoie une image rassurante. A la manière de l’aigle, Dieu étendra ses ailes pour qu’en cas de fatigue ou d’épuisement nous puissions nous reposer. Le peuple a épuisé ses forces dans l’exil. Dieu invite à un sursaut d’espérance et d’action en promettant d’être là pour rattraper celui qui tomberait. Il promet de nous accompagner, comme l’aigle accompagne ses petits quand ils apprennent à voler, pour pouvoir voler de leurs propres ailes un jour. (Didier Meyer)
--
A méditer
Recommence, si tu es las et que la route te paraît longue, si tu t'aperçois que tu t'es trompé de chemin, ne te laisse pas couler au fil des jours et du temps, -- Recommence !
Si la vie te semble trop absurde, si tu es déçu par trop de choses et trop de gens, ne cherche pas à comprendre pourquoi,-- Recommence !
Si tu as essayé d'aimer et d'être utile, si tu as connu la pauvreté et les limites, ne laisse pas là une tâche à moitié faite, -- Recommence !
Si les autres te regardent avec reproche, s'ils sont déçus par toi, irrités, ne te révolte pas, ne leur demande rien, -- Recommence !
Car l'arbre rebourgeonne en oubliant l'hiver, car le rameau fleurit sans demander pourquoi,
car l'oiseau fait son nid sans songer à l'automne, car la vie est espoir et --RECOMMENCEMENT.