21 avril
Si toutes les successions se passaient dans les conditions énoncées dans le livre des Nombres, nous crierions au scandale de la dictature ! En effet nous lisons : « Moïse posa ses mains sur Josué et lui donna des ordres conformes à ce que l’Éternel avait déclaré par son intermédiaire » (Nombres 27.23). On pourrait parler de succession naturelle, c’était Josué le successeur que Dieu avait choisi et cela est non-négociable. Aujourd’hui on parle toujours de guerres de succession et on ne pense plus aux successions tacites ou naturelles, car cela soulèverait des foules ! Certes les systèmes politiques et les règles concernant les successions permettent de se protéger d’éventuels abus de pouvoir. Aujourd’hui on aurait bien du mal à faire passer ce genre de désignation. Mais Dieu était aux commandes et a donné ses ordres directement. Dans mon Église d’origine, il y avait une règle : s’il y avait un candidat pour un poste pastoral, d’autres ne se manifestaient pas, pour ne pas faire jouer la concurrence et enlever la pression au candidat. A méditer ce texte, sur les désignations et appels de Dieu. (Didier Meyer)
--
Prions :
Mon Dieu, aide-moi à choisir le meilleur pour ma vie. J’ai le désir profond de marcher dans tes voies. Je choisis de me conformer à ta Parole. Je veux te faire confiance au quotidien. Père je veux que tu sois au cœur de mes choix. Merci de me remplir de ton amour. Amen.
(Marie-Reine Savigny)