6 mai
Le gouverneur Néhémie a mis les moyens et les formes. Il a tenu à faire reconstruire la muraille de Jérusalem et maintenant au chapitre 12, nous lisons comment il procède à la cérémonie de dédicace de la muraille. « On a fait venir les Lévites afin de célébrer la dédicace dans une fête joyeuse avec des chants de louange, au son des cymbales, des luths et des harpes…Les membres des chorales se sont rassemblés…les musiciens s’étaient construit des villages… » (Néhémie 12.28-30). Ayant eu l’immense privilège de célébrer des jubilés dans les paroisses, j’ai toujours tenu à ce que ces moments festifs deviennent des souvenirs gravés dans les mémoires. Rien n’est trop beau pour remercier Dieu, dans une fête de reconnaissance, quoiqu’il en coûte. Néhémie a tenu à ce que cet événement soit marqué d’une pierre. Il a réussi puisque nous en parlons encore aujourd’hui. Avez-vous le souvenir d’un fait marquant dans vos paroisses, qui est resté dans les mémoires tellement la fête était belle. (Didier Meyer)
--
Prière de dédicace, (Église méthodiste)
Seigneur, c'est avec une grande joie et dans la reconnaissance que nous entrons dans cette église. Nous te remercions d'avoir pu bâtir cette maison. Soi en toi-même l'hôte et fais-nous sentir ta présence.
Nous avons confiance dans ta promesse: Tu es avec nous tous les jours. Tu nous bénis et nous combles, tu nous formes et nous envoies. Nous sommes ouverts à ta parole. Nous te louons et t'adorons Seigneur, nous glorifions et faisons connaître ton nom. Amen.