13 mai
Les bons agendas notent pour ce 13 mai : Ascension. Beaucoup de nos contemporains voient la bonne opportunité de partir en week-end prolongé. Les Églises célèbrent en ce jour un culte. Que fêtons-nous au juste ? Nous faisons mémoire de l’Ascension de Jésus au ciel. Comme nous le confessons chaque dimanche, il est monté au ciel pour s’asseoir à la droite de Dieu. Jésus s’en va donc auprès de son Père dont la demeure est au ciel. Jésus ne s’élève pas pour mettre de la distance, comme s’il était entré dans une autre dimension : « Quand j’aurai été élevé de terre, j’attirerai à moi tous les hommes » (Jean 12.32) et un peu plus loin : « Et puisque je vais vous préparer une place, je reviendrai et je vous prendrai avec moi afin que, là où je suis, vous y soyez aussi. » (Jean 14.3). Nous sommes donc attendus au ciel pour prendre la place qui nous a été préparée par Jésus. Cette promesse vaut bien une messe (un culte). Pour moi l’Ascension est la rencontre entre la terre et le ciel, entre Dieu et son peuple, car Dieu se rend proche de ses enfants. (Didier Meyer)
--
Prions :
Dieu notre Père, la terre et le ciel sont en fête en ce jour où ton Fils est exalté dans la gloire. En Jésus, tu as pris chair de notre chair. Par sa résurrection et son Ascension, nous savons que nous sommes nous aussi appelés à vivre avec toi pour l’éternité, et nous exultons de joie, dans le Christ notre Seigneur, qui est vivant avec toi et le Saint-Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles. Amen.