16 mai
On oublie que Jésus lui-même a prié. La prière la plus connue est celle qu’il a dite dans le jardin de Gethsémané quelques heures avant son arrestation. Jésus dans cette prière entre librement dans sa passion comme la liturgie catholique se plaît à le rappeler avec cette formule qui me touche personnellement. Il entre dans sa passion en pensant à ceux qui restent, ceux qui doivent faire sans lui, exposés à la tourmente. « Je ne te demande pas de les retirer du monde, mais de les préserver du mal » (Jean 17.15). Jésus sait ce qui l’attend. Et au lieu de prier pour lui, il prie pour ses amis pour leur bien. La manifestation de l’amour du Christ part d’une intention : il aime ceux qui l’ont suivi et soutenu dans son ministère de parole et de guérisons. Et dans un dernier face à face avec Dieu, son Père, il ne manque pas de prier et de penser à ses amis. Quel amour ! (Didier Meyer)
--
L’amour consiste non à sentir qu’on aime mais à vouloir aimer. Quand on veut aimer par-dessus tout, on aime par-dessus tout. (Charles de Foucauld 1858-1916)
--
Nous te bénissons, Seigneur, toi qui as fait ta demeure en nous. Par ta présence au plus profond de nos cœurs, tu nous offres inlassablement ton amour infini. Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit pour les siècles des siècles. Amen.