18 mai
Le mot « pistis » en grec, dérive d’un verbe signifiant « être persuadé, être convaincu ». La foi en effet c’est être convaincu que notre salut se trouve en Jésus-Christ. Mais nous devons croire sans avoir vu, sans la rencontre physique avec Jésus comme les premiers disciples ont pu l’expérimenter. On se souviendra de Thomas, de son désir de voir avant de croire et de la parole de Jésus avec laquelle nous devons vivre : « Heureux ceux qui n’ont pas vu mais qui ont cru ». Donc «nous marchons par la foi et non par la vue » (2 Corinthiens 5.7). Nous devons ainsi pour notre foi, nous fier aux Écritures pour prendre connaissance de la vie de Jésus et de ses paroles. Il y a aussi les expériences de foi vécues soit par nous-mêmes, soit par d’autres personnes. La lettre aux Hébreux, le chapitre 11, énumère des personnes qui ont fait l’expérience de Dieu. Il a permis à une vieille dame de 90 ans de tomber enceinte (Sarah, épouse d’Abraham), à une jeune femme vierge de donner naissance à un enfant (Marie) et à un homme de marcher sur l’eau (Pierre). La foi est de rendre possible l’impossible. Êtes-vous d’accord avec cette affirmation ? (Didier Meyer)
---
Être là, en silence, simplement. Sans rien attendre. Ou plutôt si : tout attendre de Celui qui se donne dans la prière. Perdre son temps pour gagner Sa confiance, s’oublier pour se retrouver.
Ne rien faire mais se laisser faire, se taire pour Le laisser parler. Attendre pour comprendre, comprendre pour connaître, Connaître pour aimer, aimer et attendre. Attendre quoi ? Attendre qui ? Si ce n’est Celui qui se donne dans ma prière. Les mots me manquent mais Lui me comble. J’ai soif de Toi et Tu me rassasies. Les mains ouvertes pour mieux accueillir comme Celui qui, sur la Croix, ne les refermera plus jamais. Humblement, en silence, je m’approche de Toi. Non pour Te saisir- Tu es l’Insaisissable – mais pour Te sourire. Toi qui as pardonné à tes bourreaux, transforme mon écran d’égoïsme en écrin d’amour pour donner aux autres, pour donner à l’autre. Oui, te sourire, simplement. Ouvre mes lèvres, Seigneur, et ma bouche sourira ta louange. Sourire pour mieux accueillir, accueillir pour se donner, donner pour mieux aimer, aimer et puis sourire. Seigneur, inonde mon âme de Ton Esprit. Aide-moi à être toujours plus celui qui attend, celui qui sourit, celui qui aime. Que mon cœur soit amour comme Tu es Amour. Que je sois ainsi digne de mieux servir mes frères, de mieux Te servir.
En silence prier, et être là, simplement. Amen ! (Alain Jacquier, in : Célébrer.ch)