Jésus marche à travers villes et villages. Et il voit des foules fatiguées, abattues. Pourquoi? Parce qu'elles sont désorientées, manquent de repères et de références. Quelles sont nos références? Notre père, notre mère, notre pasteur, un père spirituel, un ami,... Encore aujourd'hui des hommes et des femmes n'ont pas de berger. On parle de "vide abyssal" et leur vie n'a pas de sens. Jésus en est bouleversé, aujourd'hui comme hier (Matthieu 9.36). Nous savons que Jésus peut être ce berger, cette référence, ce repère. Pour moi, il l'est. Qu'en est-il pour vous? Et comment le partager d'autres? "La moisson est abondante, mais les ouvriers peu nombreux" (Matthieu 9.37). (Didier Meyer)
Prions:
Donne ton Esprit, Seigneur, à ceux qui s'engagent dans l'Église en mettant leurs dons et leur temps au service de l'Évangile et de leur prochain. Donne sagesse et force à ceux qui s'engagent pour la justice et la paix dans le monde. Donne de la persévérance à ceux qui refusent l'agitation de ces jours et prennent du temps pour le silence et la prière. Amen.
Bonne journée et prenez soin de vous.