Officiellement s’ouvre dans nos calendriers, le temps du Carême par ce 1er dimanche. D’habitude sont lus les textes concernant la tentation de Jésus. Comme nous allons le découvrir les tentations sont nombreuses auxquelles il est difficile de résister. Une des tentations est celle de s’enrichir en marchant sur les autres. La trahison de Judas peut être considérée comme un enrichissement personnel et expéditif. « Si tu dois le faire, dit Jésus, alors fais-le vite » (Jean 13.27). Dans l’Évangile de Jean, Judas nous est présenté comme quelqu’un qui aime l’argent (Jean 12.6). Les motifs de trahison seraient donc d’ordre pécunier ? L’ « affaire Judas » mérite sûrement un peu plus d’attention qu’une simple histoire d’argent. La trahison : est-ce le fruit d’un espoir déçu (se libérer de l’occupation romaine) ou d’un orgueil blessé (pas le disciple le plus aimé du groupe). Il a emporté avec lui tous ses secrets le jour de son suicide. Ce que Jean sait, c’est que le mal est entré en lui par Satan le diviseur (v.27 encore).
Diviser pour régner, ça vous dit quelque chose ? Cette pratique est malheureusement encore courante de nos jours surtout quand il s’agit de casser des ententes ou des alliances. Que Dieu nous préserve de toute intention de diviser ! (Didier Meyer)
 
Prions :
Seigneur, je ne suis pas exempt de tout reproche. Il y a beaucoup de choses que je fais mal. Je succombe aussi très vite aux tentations pour défendre mes propres intérêts ou satisfaire mon orgueil. Quand je m’en rends, je regrette amèrement. Merci de m’accorder ton pardon. Amen.