16 mars
Savez-vous pourquoi on dit, « avoir une mémoire d’éléphant » ? Après de nombreuses études, on a pu établir que nos amis les pachydermes étaient capables de mémoriser les chemins qu’ils empruntent tous les ans, les points d’eau et de nourriture. On s’est aperçu que cette mémoire se transmettait de génération en génération. L’éléphant garde en mémoire les liens noués avec les humains, ceux qui lui veulent du bien et ceux qui lui veulent du mal. Je vous parle de cela aujourd’hui en référence à ce verset : « Souviens-toi de tout le chemin que l’Éternel ton Dieu, t’a fait faire pendant ces quarante années dans le désert… » (Deutéronome 8.2). L’histoire fondatrice du peuple d’Israël et de l’alliance conclue avec Dieu prend naissance dans l’exode, la marche jalonnée d’épisodes de fortes émotions, de joie et de peine, d’amour et de jalousie, … Ne pas oublier ce qui a été vécu…Ce fut aussi l’occasion de poser les commandements. Ce fut l’occasion de poser les fondements de l’alliance. Oui, souviens-toi comment Dieu a montré son amour envers toi. (Didier Meyer)
La citation :
La reconnaissance a la mémoire courte. (Benjamin Constant)
--------
Seigneur, donne-nous de ne pas oublier de tout ce que tu as fait pour nous. Souviens-toi de nous, nous qui sommes encore en chemin, sois près de nous comme signe d’espérance et de consolation. Amen.